• ACTUALITE TRANSURFING OCEAN INDIEN

    NEWS : TRANSURFING 2018. : Réservez dés à présent votre place pour votre participation aux trajets Transurfing de l'année 2018 (les 4 modules sont indépendants les uns des autres, commencez ou vous voulez !)
    A la Réunion
    le 1er : 10/11 Février 2018,
    le 2e : 10/11 Mars 2018,
    le 3e : 14/15 Avril 2018,
    le 4e : le 12/13 Mai 2018 

    1er Trajet à L'île Maurice - Réserver dès maintenant les amis mauriciens :
    "Dirige ta vie là ou tu veux" : le 24 et 25 Mars 2018
    "Vis Librement et légèrement" : le 28 et 29 Avril 2018
    "Joue le jeu que tu as choisi" : le 26 et 27 Mai 2018
    "Réalise-toi puisque tout est possible" : le 23 et 24 Juin 2018

    Et en fin d'année, de nouveau à la Réunion
    le 1er : 8/9 Sepembre 2018,
    le 2e : 6/7 Octobre 2018,
    le 3e : 3/4 Novembre 2018,
    le 4e : le 1/2 Décembre 2018


    Laissez-vous vivre l'expérience TRANSURFING en la prenant aussi en cours et en intégrant les notions des Tome 1,2,3,4 et 5
    "4WE pour redevenir Maître de sa vie !!!"

    Vidéo Explicative du modèle transurfing ; Cliquez sur le lien suivant : Video

Fondement du modèle Transurfing

Reférence : Tome -1- L’espace des Variantes

Transurfing : « surfer à travers la réalité »

Fondements du modèle :

Tout modèle n’est rien d’autre qu’un fragment de la manifestation de ce qu’est La Réalité aux multiples facettes.

« Ceux qui pensent que le destin est prédéterminé ont le comportement d’un bateau balancé par les vagues de la mer.
Ceux qui pensent façonner leur destinée prennent les commandes du bateau. »

« Notre choix se transforme toujours en réalité. Nous obtenons toujours ce que nous choisissons. Quelque soit la vision du monde que nous adoptons, ce sera toujours la bonne. Toutefois soyons bien conscient que les autres ne seront pas d’accord et qu’ils s’opposeront à nous, parce que tout simplement, ils ont aussi raison, quelque soit la vision du monde qu’ils adoptent. »

Chaque chose tangible se compose à partir d’une énergie intangible. – On retrouve la théorie des champs.-

Pour faire comprendre son concept d’espace des variantes, Zeland utilise une comparaison : une vague dans la mer.

La vague est la manifestation matérielle.
La mer est l’espace des variantes.
Une molécule d’eau est une variante.
La vague se déplace mais la masse d’eau reste en place.
La manifestation matérielle (vague) se déplace dans le temps et l’espace et les variantes (molécules d’eau) restent à leur place et continuent d’exister à jamais (la mer).

Il utilise une autre comparaison pour ceux qui auraient le mal de mer : un homme avec une lampe dans une forêt pendant la nuit.

La lumière est la manifestation matérielle.
La forêt est l’espace des variantes.
Un arbre est une variante.
La lumière se déplace mais la forêt reste.
La manifestation matérielle (lumière) se déplace dans le temps et l’espace et les variantes (les arbres) restent à leur place (la forêt).

Pour encore celle-ci :

un homme (ou une femme) dans une galerie d’exposition.
Il(elle) choisit dans quelle salle il(elle) entre, quels tableaux il(elle) regarde.
La galerie et les tableaux sont là et chacun fait son parcours dans l’exposition.

ou encore :

La perception du mouvement du temps en projetant un film.
En débobinant le film, toutes les images peuvent se regarder en même temps.
Le temps reste statique jusqu’au moment où le spectateur regarde de façon séquentielle une image après l’autre.

Hypothèse de base :

« Les radiations de l’énergie mentale matérialisent une variante potentielle. L’énergie mentale d’une personne n’est pas enfermée dans la boite crânienne de cette personne pour y circuler sans but. Au contraire elle se disperse dans l’espace où elle interagit avec les champs énergétiques (je dirais informationnels) environnants. »

Les ondes mentales ont leur fréquence pour paramètre.

« Par résonance, mes ondes mentales s’engouffrent dans un secteur de l’espace des variantes et c’est ce secteur qui se matérialise. Quand je pense à une chose, en bien ou en mal, mes ondes mentales résonnent avec ce secteur de l’espace des variantes et ces variantes se matérialisent. Je suis sur une ligne de vie tant que mon attitude reste inchangée. Si mon attitude envers La Réalité évolue alors je change de ligne de vie dans ma réalité. Si je n’aime pas ce secteur et je me bats contre des obstacles alors je reste sur une ligne de vie remplie d’obstacles. je ne peux pas modifier un scénario, Je ne peux qu’en choisir un autre. »

« L’expo ne peut pas se changer, si elle déplait, la personne peut changer de salle. Si elle pense qu’il n’y a pas de salles qui lui plaisent davantage, c’est une fausse limite. »

Difficulté : comment faire pour choisir la salle ?

Il ne suffit pas de rêver d’une salle parfaite. Faire un choix n’est pas désirer, c’est aller librement dans une « autre » salle.

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article